Séquence 4

TRAVELLERS, UN MODE DE VIE

Pour être traveller, il faut avant tout un véhicule, souvent un véhicule aménagé, en somme l’ensemble des véhicules légers ou lourds consacrés à l’aménagement en logis. Dont les fourgons et les camionnettes, autant que les camions poids lourds et les bus. Tous les types de véhicules sont convoités par les travellers. Certaines marques et certains modèles sont privilégiés néanmoins.

L’achat d’un véhicule aménagé ou à aménager, passe par plusieurs étapes par lesquelles le futur propriétaire met en oeuvre tout un ensemble de compétences que ce soit matérielles ou financières. Dans un premier temps, la personne effectue des recherches et tente de trouver des véhicules souvent d’occasion. Via le dispositif du bouche-à-oreille, des petites annonces et d’Internet, la personne dispose aujourd’hui d’outils et de nombreuses sources d’information où chercher.
C’est un véritable projet dans lequel se lancent les propriétaires en commencant les premiers bricolages sur l’extérieur du véhicule puis ensuite l’aménagement intérieur. On isole, on confectionne du mobilier, on y installe parfois l’électricité, on agence des systèmes d’évacuation des eaux usées, on décore. Les travellers ont souvent recours à la récupération de différents matériaux ou objets pour minimiser leur frais.

L’aménagement représente un réel investissement pour son propriétaire et parfois même pour son entourage. Les travellers y investissent du temps libre et de l’argent. Même si habiter dans un camion est synonyme de liberté, l’habitat mobile une fois aménagé, permet donc à son occupant d’être relativement autonome et indépendant, le traveller doit savoir vivre avec peu, compte tenu de ce mode de vie peu conventionnel, mode de vie où il faut tout les jours pouvoir trouver de l’eau pour pouvoir vivre convenablement et subvenir à des besoins alimentaires et d’hygiène naturels.

Après les compétences techniques qu’il faut avoir et les talents pour mener à bien un projet d’aménagement, les travellers tentent également d’avoir un usage écologique et économique de leur habitat mobile. Mes observations ont fait le constat de plusieurs pratiques mésologiques réalisées ponctuellement tant dans le quotidien, et à long terme avec des installations spécifiques.

Au quotidien, la plupart des travellers ont recours à des éléments différents selon les tâches. Par exemple, pour effectuer la vaisselle journalière, ils sont nombreux à utiliser du liquide vaisselle écologique issu de l’agriculture biologique. Ce produit, même s’il se répand dans la nature, est sensé ne pas altérer l’environnement extérieur. C’est un des gestes écologiques couramment utilisé chez les habitants de logis mobile.

Aussi, laver son linge devient ici une pratique alternative puisque certains travellers emploient des produits naturels. Comme le savon de Marseille,  de lessive à base de cendre et de noix de lavage, fait à partir de cendres fines et d’eau . Les travellers tirent profit d’installations écologiques sur leur véhicule aménagé. L’équipement en panneaux photovoltaïques, plus communément appelés panneaux solaires, représente par exemple un investissement important au départ, mais rend compte d’une rentabilité intéressante. C’est l’un des usages écologiques et économiques de l’énergie électrique le plus employé même si le système de la double batterie (batterie moteur et batterie auxiliaire) demeure le plus fréquent parce que moins onéreux.

Certains travellers installent des systèmes ingénieux de récupération de l’eau de pluie, qu’ils filtrent et recyclent en eau potable. L’implantation d’éoliennes sur le toit des camions aménagés, plus rares, est aussi un moyen écologique pour consommer autrement l’énergie électrique. Dans les intérieurs, on observe bien souvent l’emploi de lampe et lumières à faible consommation d’énergie, avec des ampoules à LED émettant beaucoup de lumière pour une très faible consommation.

Cependant, cela peut paraître paradoxal lorsqu’on pense au carburant polluant consommé pour faire rouler leur véhicules. Mais certains travellers s’initient aux carburants dits alternatifs ou biocarburants. Ainsi, puisque les huiles de colza et de tournesol pures semblent être des ressources limitées, certains ont recours à la filtration d’huile de friture récupérée par des associations spécialisées ou directement auprès des snacks et autres cantines collectives. Aussi, le moteur dit moteur pantone41 est une solution envisagée par les habitants de véhicules aménagés. Ces utilisations d’énergies différentes sont économiquement intéressantes pour les travellers. Compte tenu de l’augmentation constante et croissante du prix de l’essence, ces énergies sont sérieusement envisagées et représentent ainsi une initiative réalisée aux autres énergies plus polluantes.

Les véhicules des travellers sont: 

Avec quoi les travellers lavent-ils leur linge?

De quoi se servent les travellers pour consommer de manière plus écologique?

Comment les travellers trouvent un camion à acheter?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>