Category Archives: Internet : Créateur de communautés

Module 5: Le rôle d’Internet

internet-marketing-strategy-traffic1Le vide dressing et la consommation collaborative qu’implique ce dernier s’est développé en grande partie grâce au développement du WEB 2.0 et de l’usage que l’on en fait. En effet, depuis les années 2000 fleurissent de nombreux sites de vente de vêtements d’occasion entre autre. Cet usage permet une plus grande visibilité des objets à vendre par rapport aux vide-dressings qui se font dans des lieux publics ou même à domicile.
Sur le réseau social Facebook se créent chaque jour de nouvelles pages dédiées aux vide-dressings ou aux trocs d’objets en général. Le concept est simple, les pages créées concernent très souvent une région ou bien une ville comme par exemple : « Vide Dressing région Lilloise » ou encore « Vide dressing Roubaix-Tourcoing ». Les personnes ayant rejoint ces pages, ces communautés, y postent des photographies de leurs vêtements ou objets à vendre suivis le plus souvent d’une description et d’un prix, négociable ou non. Cette pratique est la plus rependue car contrairement à certains sites de vente entre particuliers elle est entièrement gratuite, simple et rapide mais surtout accessible à tous. Le terme employé par Facebook de communauté est très révélateur. En effet, suite à ces différentes pages consacrées aux Vide Dressings s’est créé une véritable communauté de « Fashonistas » accros à cette pratique. Ce phénomène a entraîné la création d’un « code » spécifique à cette pratique. Il existe un langage particulier à la vente d’objets sur Facebook : « up » qui signifie par exemple que l’objet mis en vente est toujours disponible et ce message est destiné à faire remonter le message dans le fil d’actualité. De plus, on peut remarquer que les vendeuses récurrentes obtiennent une certaine « reconnaissance » face aux autres utilisateurs.

Cependant, il n’y a pas que Facebook qui joue un rôle important dans ce nouveau phénomène. En effet, de nombreux sites de vide-dressing ont vu le jour ces derniers temps. Le principe est simple, les utilisateurs mettent en ligne leurs vêtements et les internautes peuvent faire leur shopping en achetant contre une somme fixe, ou en échangeant contre une autre pièce de la même valeur. On retrouve donc bien le modèle de consommation collaborative avec ses logiques de don contre don ou d’achat de particulier à particulier.

Page d'accueil du site Vinted.fr

Page d’accueil du site Vinted.fr

Il y a également un autre aspect à souligner, c’est la dimension sociale très forte constitutive de ces sites. Ceux-ci sont présentés de manière ludique grâce à des interfaces colorées et attractives. De plus, ils incitent fortement à la formation de communautés autour du vide dressing. Par exemple, le site de vide dressing vinted.fr appelle ses utilisateurs les « vinty ». Les vendeuses peuvent être « notées », c’est grâce aux avis positifs, négatifs ou neutres laissés par les internautes que l’on peut voir la fiabilité d’une vendeuse par exemple. Et c’est donc dans ce sens que l’on peut parler de reconnaissance dans la communauté et on peut presque parler de hiérarchie au sein de celle-ci dans la mesure où les habituées ou vendeuses confirmées y auront une place plus légitime et donc plus importante.

Par conséquent, on voit bien qu’Internet est un facteur qui a joué un rôle important voire primordial dans cette évolution vers l’économie collaborative et en s’appliquant également à la mode avec le développement de nombreux sites de vide-dressing et de vente de vêtements d’occasion. C’est un outil qui facilite les échanges entre individus sans nécessiter de connaissances particulières.

 

Pour l’évaluation de ce dernier module, nous allons vous demander de nous expliquer en quelques lignes en quoi le rôle qu’internet a joué dans la mode est-il fondamental dans cette évolution dans les manières de consommer ? Comment favorise-t-il la formation de communauté ?

Envoyez nous votre réponse à l’adresse mail : mode.recup@outlook.fr