Category Archives: Naissance d’une sous économie

Module 4: La sous-économie

 

actu_3998_image

 

Comme nous avons pu le constater dans le précédent module, l’économie, face à la crise, est entrée dans une nouvelle forme de consommation dite « collaborative », autrement dit basée sur une logique de partage et de nouvelles formes d’échanges. Cette évolution dans les comportements mène a ce qu’on peut appeler une sous-économie dans laquelle la marchandisation s’étend à la sphère domestique et aux services entre particuliers. Par conséquent, acheter des produits d’occasion est devenu banal et l’on assiste à un renouvellement consommatoire qui se traduit par une volonté d’optimiser les dépenses chez les individus.

En outre, cette sous-économie nourrit également l’économie principale et conduisent à des augmentations de consommation. En effet, les bénéfices reçus après une vente sont remis dans le système. Par exemple, un individu qui reçoit une somme d’argent après la vente d’un objet quelconque va dépenser cet argent pour acheter d’autres objets. Le phénomène du vide dressing et de la pratique du « recyclage » qui la compose nous amène à penser à ce que l’on peut appeler la sous-économie.

 

images1De plus, certaines grandes enseignes ont bien compris l’engouement récent de cette nouvelle manière de consommer et elles s’en sont emparées pour l’intégrer à leur propre politique. Présentons l’exemple de la marque de vêtements H&M. En effet cette grande marque, qui pourtant représente en tout point l’économie de masse aux antipodes de la consommation collaborative, a récemment adopté une campagne publicitaire basée sur des principes collaboratifs. La célèbre marque avait déjà tenté cette expérience en février 2013 et  recommence cette année. Le concept est simple, si vous ramenez un sachet recyclable ainsi que trois vêtements que vous ne portez plus, H&M vous offre un bon d’achat d’une valeur de 5 euros. De plus, H&M a sorti au printemps dernier une collection « Conscious » et qui est une collection éco-responsable.

 

Ces différents exemples nous montrent le changement qui opèrent dans les mentalités d’aujourd’hui et qui tend à nous pousser vers une économie plus responsable, plus écologique autrement dit vers une économie alternative, une économie collaborative.

 

Qu’est ce que l’on considère comme sous-économie dans cette partie ?

Laquelle de ces grandes marques à adopté une politique sur le modèle de la sous-économie ?

Quelle est l'origine de cette sous-économie ?

Les sites de co-voiturage ou de couchsurfing permettent le développement de cette sous-économie ?